L’art de jongler avec l’école et la télé (La Liberté du 9 octobre)

Téo Pelletier-Lavack, 13 ans, n’a pas uniquement repris le chemin de l’école. L’élève du Précieux-Sang a également repris celui des studios. Emploi du temps chargé. Mais fun garanti.

Si l’adolescence est souvent synonyme d’introversion, ce n’est pas le cas pour Téo Pelletier-Lavack. À l’aise devant un public, le jeune garçon à la fibre artistique a découvert la caméra dès ses 9 ans. « Je me suis toujours trouvé à l’aise devant une caméra. Alors faire de la télé, c’est un peu comme une suite logique. »

Ce n’est pas sa mère, Geneviève Pelletier, directrice du Théâtre Cercle Molière, que Téo Pelletier-Lavack a eu connaissance du projet auquel il participe. Lire l’article au complet…


Notez que depuis maintenant plus de dix ans, la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) offre à tous les parents ou tuteurs de ses élèves la possibilité de recevoir gratuitement un abonnement à la version papier de l’hebdomadaire local francophone La Liberté. Retrouvez les détails